Affacturage avec recours ou sans recours : quel choix pour les entreprises ?

Face aux besoins de trésorerie croissants des entreprises, l’affacturage est une solution qui séduit de plus en plus. Ce mode de financement permet en effet aux entreprises de céder leurs créances à un organisme financier, appelé factor, en échange d’une avance sur le montant des factures. Cependant, il existe deux types d’affacturage : avec recours et sans recours. Comment choisir entre ces deux options ? Quels sont leurs avantages et inconvénients respectifs ? Cet article vous apporte un éclairage sur ces questions.

Affacturage avec recours : définition et fonctionnement

L’affacturage avec recours est la forme la plus répandue d’affacturage. Dans ce cas, l’entreprise cède ses créances à un factor qui lui verse une avance sur le montant des factures, généralement à hauteur de 90 %. Le factor se charge ensuite du recouvrement auprès des clients débiteurs. Toutefois, si le client ne paie pas sa facture à échéance, le factor peut exercer un droit de recours contre l’entreprise cédante pour récupérer les sommes avancées. Autrement dit, l’entreprise demeure responsable du risque d’impayés.

Affacturage sans recours : définition et fonctionnement

L’affacturage sans recours diffère quant à lui par le fait que le factor prend en charge intégralement le risque d’impayés. Ainsi, si le client ne règle pas sa facture, l’entreprise n’a pas à rembourser les sommes avancées par le factor. Ce dernier se rémunère alors en prélevant une commission, généralement plus élevée que celle de l’affacturage avec recours, pour compenser ce risque d’insolvabilité.

A lire également  Comment gérer efficacement ses finances personnelles ?

Comparaison des avantages et inconvénients

Le choix entre l’affacturage avec recours et l’affacturage sans recours dépend essentiellement des besoins et contraintes spécifiques à chaque entreprise. Voici un aperçu des principaux avantages et inconvénients de chacune de ces solutions :

Affacturage avec recours

  • Avantage : coût généralement moins élevé que l’affacturage sans recours, car les commissions prélevées par le factor sont plus faibles.
  • Inconvénient : responsabilité du risque d’impayés toujours portée par l’entreprise, qui doit donc assurer un suivi rigoureux de ses clients débiteurs et anticiper les éventuels problèmes de solvabilité.

Affacturage sans recours

  • Avantage : transfert intégral du risque d’impayés au factor, ce qui permet à l’entreprise de se concentrer sur son cœur de métier et d’alléger sa gestion administrative.
  • Inconvénient : coût plus élevé en raison des commissions majorées pour compenser le risque d’insolvabilité pris en charge par le factor.

Quelques conseils pour choisir la solution adaptée

Pour déterminer quelle forme d’affacturage convient le mieux à votre entreprise, plusieurs critères sont à prendre en compte :

  1. La taille de votre entreprise et la qualité de votre gestion administrative : une entreprise disposant d’un service comptable efficace et bien organisé sera plus à même de gérer les risques d’impayés en interne, ce qui peut plaider en faveur de l’affacturage avec recours.
  2. Votre secteur d’activité et la nature de vos clients : si vous travaillez principalement avec des clients solides et réguliers, l’affacturage avec recours peut être une option suffisamment sécurisante. À l’inverse, si votre clientèle est plus volatile ou présente un profil à risque (par exemple, des start-ups ou des entreprises étrangères), l’affacturage sans recours peut s’avérer plus judicieux.
  3. Votre tolérance au risque et vos objectifs financiers : si vous préférez privilégier la sécurité et la tranquillité d’esprit, même au prix d’une commission plus élevée, l’affacturage sans recours sera probablement le choix le plus adapté.
A lire également  Liste des entreprises les plus valorisées au monde


En définitive, il n’existe pas de réponse universelle quant au choix entre l’affacturage avec recours et l’affacturage sans recours. Chaque entreprise doit évaluer ses propres besoins et contraintes afin de déterminer la solution qui lui convient le mieux en termes de coût, de sécurité et de gestion administrative. N’hésitez pas à vous rapprocher d’un conseiller spécialisé pour vous accompagner dans cette démarche et trouver l’offre la plus adaptée à votre situation.