Les questions essentielles pour réaliser ses prévisions financières

La réalisation de prévisions financières est une étape cruciale dans la gestion d’une entreprise, qu’elle soit en phase de création ou en cours d’exploitation. Bien anticiper les besoins et les ressources financières permet de sécuriser le développement et d’optimiser les performances économiques. Dans cet article, nous vous présentons les questions essentielles à se poser pour réaliser ses prévisions financières avec précision et pertinence.

Quel est l’objectif des prévisions financières ?

Avant de se lancer dans la réalisation de ses prévisions financières, il convient de bien déterminer l’objectif poursuivi. En effet, selon que l’on souhaite établir un budget prévisionnel pour une création d’entreprise ou un plan de trésorerie pour une entreprise en activité, les questions à se poser seront différentes. De manière générale, on peut identifier trois objectifs principaux :

  1. Anticiper les besoins financiers : cela concerne notamment les investissements nécessaires au démarrage ou au développement de l’activité (achat de matériel, embauche de personnel, etc.), ainsi que les besoins en fonds de roulement pour assurer le fonctionnement quotidien de l’entreprise.
  2. Évaluer la rentabilité du projet : il s’agit ici de vérifier que l’entreprise est en mesure de générer des bénéfices suffisants pour couvrir ses coûts et rembourser ses dettes. Cette analyse permet également d’identifier les leviers d’amélioration et d’optimisation de la rentabilité.
  3. Convaincre les partenaires financiers : les prévisions financières sont souvent utilisées pour solliciter des financements auprès des banques, des investisseurs ou encore des organismes publics. Il est donc primordial que celles-ci soient crédibles, réalistes et adaptées aux attentes des différents interlocuteurs.
A lire également  L'évolution du salaire brut pour 2200 euros net au fil des années : analyse et perspectives

Quels sont les éléments clés à prendre en compte ?

Pour réaliser ses prévisions financières, il est essentiel de rassembler un certain nombre d’informations et de données chiffrées. Voici les principaux éléments à considérer :

  • Le chiffre d’affaires prévisionnel : il correspond au montant total des ventes de produits ou services que l’entreprise espère réaliser sur une période donnée (en général, une année). Il doit être estimé en tenant compte du marché, de la concurrence et des capacités de production de l’entreprise.
  • Les coûts fixes et variables : ils regroupent l’ensemble des dépenses nécessaires au fonctionnement de l’entreprise (loyer, salaires, matières premières, etc.). Il est important de bien les identifier et de les répartir en fonction de leur nature (fixe ou variable), afin d’établir un seuil de rentabilité précis.
  • Les investissements : ils correspondent aux dépenses réalisées pour acquérir ou renouveler des biens durables (matériel, immobilier, etc.). Ils doivent être planifiés et financés en tenant compte des besoins de l’entreprise et de sa capacité d’autofinancement.
  • Les financements : ils regroupent les différentes sources de capitaux à mobiliser pour financer les investissements et les besoins en fonds de roulement (emprunts bancaires, apports en capital, subventions, etc.). Il est crucial d’identifier les partenaires financiers potentiels et de préparer un dossier solide pour convaincre ces derniers.

Comment élaborer ses prévisions financières ?

Une fois que vous avez déterminé l’objectif de vos prévisions financières et rassemblé les informations clés, vous pouvez passer à la construction du modèle prévisionnel. Voici les étapes à suivre :

  1. Établir le compte de résultat prévisionnel : il permet de calculer le résultat net de l’entreprise (bénéfice ou perte) sur une période donnée, en confrontant le chiffre d’affaires aux charges. Il est important d’intégrer dans ce document les coûts fixes et variables, ainsi que les amortissements des investissements réalisés.
  2. Réaliser le bilan prévisionnel : il présente la situation patrimoniale de l’entreprise (actifs et passifs) à une date donnée. Il est notamment utile pour analyser la structure financière de l’entreprise (endettement, fonds propres, etc.) et vérifier sa solvabilité.
  3. Construire le plan de financement : il permet d’identifier les besoins financiers de l’entreprise sur une période donnée (généralement trois ans) et de déterminer les sources de financement à mobiliser pour y répondre. Il s’agit notamment de prendre en compte les investissements, les besoins en fonds de roulement et les remboursements d’emprunts.
  4. Élaborer le tableau de trésorerie : il retrace les flux de liquidités (encaissements et décaissements) au cours d’une période donnée (en général, un mois), afin d’anticiper les éventuelles tensions de trésorerie et de mettre en place des actions correctives si nécessaire.
A lire également  L'histoire de la biscotte : Comment un produit simple est devenu un incontournable

Pour réaliser ses prévisions financières, il est conseillé de faire appel à un expert-comptable ou à un conseiller en gestion d’entreprise, qui pourra vous accompagner dans cette démarche complexe et vous apporter son expertise technique. N’hésitez pas également à utiliser des logiciels ou des tableurs spécifiques pour faciliter la construction et l’analyse des différents documents prévisionnels.

En réunissant toutes ces informations et en suivant ces étapes, vous serez en mesure d’établir des prévisions financières solides pour votre entreprise. Ces éléments vous aideront non seulement à anticiper vos besoins financiers et à évaluer la rentabilité de votre projet, mais également à convaincre vos partenaires financiers du sérieux et du potentiel de votre activité.