L’assurance décennale pour le plombier

Tous les travailleurs dans le domaine de la construction sont tenus de souscrire à une assurance décennale. Si avant, cette garantie n’était pas obligatoire pour un plombier. Désormais, cet ouvrier doit aussi disposer de cette mutuelle. Mais pourquoi exactement est-elle indispensable pour cet artisan ? Et que couvre-t-elle réellement ?

L’importance de l’assurance décennale pour le plombier

Que vous soyez un plombier auto-entrepreneur ou que vous soyez une entreprise spécialisée dans la plomberie. Une souscription à une assurance décennale plombier est obligatoire. C’est en effet la confirmation d’un travail bien fait. Et une protection pour les clients contre les dommages que vos ouvrages peuvent engendrer sur leur construction. Et ce pendant les 10 années qui suivent la livraison de vos œuvres. De cette manière, vous vous prémunissez contre les litiges entre les deux parties qui pourraient entraîner d’éventuels dommages. Ainsi, avant d’ouvrir un chantier et de commencer les ouvrages. Vous devez absolument adhérer à une mutuelle. Par contre, si vous êtes un sous-traitant, vous n’aurez pas besoin de cette certification. C’est l’entité qui a signé le contrat avec le client qui devra s’en occuper. Il est nécessaire de souligner qu’en l’absence de cette garantie. Des sanctions peuvent entrer en vigueur. Effectivement, si vous ne disposez pas de cette attestation, vous risquez de payer une amende d’une valeur de 75 000 € qui est associée à une peine d’emprisonnement de 6 mois. Il est donc recommandé de vous conformer à cette exigence si vous voulez éviter des démêlés avec la justice.

La couverture qu’offre une assurance décennale en plomberie

Avec cette garantie, les sinistres au niveau des réseaux du gaz et des eaux sont couverts par la mutuelle. De même, tous les dégâts enregistrés dans la zone des tuyauteries et de la canalisation sont supportés. Ainsi, l’assurance décennale va dédommager vos clients pour des défauts de plomberie comme :

  • Les problèmes liés à l’installation de dispositif de chauffage ou de climatisation.
  • Les fuites et les infiltrations de gaz et d’eau. Ce sont d’ailleurs souvent les soucis majeurs de cette branche de la construction. Elle va donc prendre en charge les frais pour les réparations nécessaires à cause du dysfonctionnement de vos canalisations par exemple.
  • La défaillance des raccordements des sanitaires ou de la tuyauterie.
  • Le trouble de fonctionnement des robinetteries. Ce qui peut causer un descellement dans les murs de l’édifice ou encore des infiltrations.

Le coût d’une assurance décennale d’un plombier

Le prix de cette garantie n’est pas fixe. Effectivement, la détermination du tarif à appliquer dépend de plusieurs points. Avant de pouvoir vous donner une estimation, la compagnie va d’abord étudier votre statut juridique, votre ancienneté et vos expériences dans le domaine. Elle va également prendre en compte votre lieu d’intervention, votre chiffre d’affaires et votre passif dans l’exercice de votre activité. Si vous êtes un plombier indépendant, vous aurez à payer entre 900 à 1 100 € pour votre souscription. Tandis que pour une entreprise de plomberie, l’abonnement est compris entre 2 000 et 5 000 €.