Comment fonctionne une assurance trottinette ?

Considéré comme étant un véhicule terrestre à moteur, une trottinette électrique doit obligatoirement être assurée, au moins la responsabilité civile. C’est l’assurance qui va couvrir en cas de dommages causés à autrui lors de la conduite de votre engin. Dans le but de vous éclaircir les idées, voici tout ce dont vous devez savoir concernant le principe de fonctionnement d’une assurance trottinette.

L’assurance qui vous couvre en cas de dommages causés à un tiers

Comme une trottinette électrique fait partie de la famille de véhicules terrestres à moteur, elle a besoin d’être assurée. Pour cela, l’assurance en responsabilité civile est donc obligatoire. Celle-ci permet de couvrir les dommages causés à autrui à la suite d’ un accident de trottinette.

La non-souscription à cette assurance peut conduire à une amende de quelques milliers d’euros et de peine des travaux forcés.

D’autres garanties complémentaires

L’assurance en responsabilité civile n’est pas suffisante pour couvrir les différents dommages causés par votre engin. C’est pourquoi il est d’une nécessité de choisir une assurance proposant des garanties supplémentaires. C’est en effet le cas de la garantie dommages matériels qui permet de vous couvrir en cas d’endommagement de votre moyen de transport. Il y a aussi la garantie dommages corporels qui vous prend en charge en cas d’accident. Certaines assurances proposent même la garantie dépannage et assistance. Pour finir, il vous est également possible de profiter d’une garantie équipements du conducteur qui peut rembourser vos divers accessoires.

Avant de signer un contrat, il est nécessaire d’assurer que le contrat à signer reste en mesure de vous couvrir. Faites-vous aider par votre assureur afin de trouver l’assurance qui convient particulièrement à votre cas.

Comment souscrire à une assurance trottinette ?

En règle générale, la souscription d’une assurance trottinette se fait en ligne, sur le site de la compagnie d’assurance. Ce procédé est bien évidemment à la portée de tout le monde étant donné que chaque étape est accompagnée. Pour l’inscription en ligne, le paiement se fait à distance. Avant de passer à la souscription, il vous est important d’assurer que la compagnie choisie permet de combler vos besoins.

En cas de doute, vous pouvez directement vous rendre au sein de l’agence physique si au cas où la compagnie d’assurance en dispose. L’avantage de cette option, c’est que vous pouvez profiter des conseils d’un conseiller. Il vous est aussi possible de vous souscrire par téléphone en appelant directement un responsable de l’agent.

Une souscription  à une assurance trottinette n’implique que peu de pièces justificatives comme :

  • Les papiers d’identité
  • Le RIB
  • La facture d’achat de la trottinette électrique mentionnant sa vitesse maximale

Chaque compagnie dispose de leur propre procédure d’inscription. Il est donc mieux de la lui demander directement pour éviter les mauvaises surprises.

Les exclusions de l’assurance pour trottinette électrique

Il existe des faits qui permettent d’annuler la couverture offerte par l’assurance trottinette électrique. Vous ne serez pas indemnisé si vous êtes en état d’ivresse pendant la conduite de votre engin. Vous ne pouvez pas non plus profiter des bienfaits de votre assurance si vous n’avez pas respecté le Code de la route et qu’un accident a eu lieu.

Un conducteur de moins de 12 ans ne peut pas non plus être indemnisé par une assurance trottinette. D’ailleurs, ce moyen de transport, selon la Loi, ne peut être conduit que par une personne ayant plus de 12 ans. Aussi, vous n’êtes pas couvert si vous n’avez pas porté de casques en cas d’incident. Il en est de même pour un véhicule qui est utilisé par 2 personnes en même temps.

L’assurance ne peut pas assurer le dommage si le contrat ne permet pas la garantie. C’est pourquoi avant de choisir votre assurance trottinette électrique, il est d’une grande importance de tenir en compte les garanties proposées.